Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total
Continuer mes achats

Botrytis cinerea (pourriture grise)

Définition

pourriture grise

Le Botrytis ou Botrytis cinerea (aussi appelé pourriture grise) attaque les plantes affaiblies ou les fleurs flétries. En réalité, dans la nature, ce champignon nécrotrophe participe au processus de recyclage des plantes en les décomposant pour rendre les nutriments de nouveau disponibles dans le sol.

Ce champignon est donc comme le ver de terre, un élément essentiel dans le cycle biologique. Mais si il s'attaque à vos plantes en pleine croissance, il est tout simplement un parasite. Il va tuer l'hôte pour lui soutirer les nutriments dont il a besoin.

Prolifération du champignon

En général, le champignon se répand si il y a des restes de plantes infectées contenant du mycélium lors de cultures précédentes. Le mycélium se propage par le biais de spores transportés par l'air. Ces "conidies" s'attaquent aux nouveaux plants en entrant en contact avec les feuilles ou tiges.

La pourriture grise se développe lorsque la température augmente, tôt au printemps par exemple.

Symptômes

pourriture grise

Les tissus de végétaux deviennent foncés, bruns, mouillés et mous. Ensuite, une couche de duvet gris se forme sur les taches foncées (Necrosis). Le tissu végétal meurt.

L’infection d’une fleur par le champignon n’est pas visible initialement.

Une tâche plus pâle au contour brun foncé peut aussi présager une infection à la moisissure.

Comment lutter contre Botrytis cinerea ?

Comme un virus les plantes infectées ne doivent pas entrer en contact avec les plantes saines. (spores du champignons très volatiles)

Jeter rapidement toutes les parties d’une plante infectées par le Botrytis.

Un bon système de ventilation est essentiel pour réduire le taux d’humidité autour des feuilles et des fleurs. Vous pouvez utiliser des déshumidificateurs.

Pour les cultures extérieures, il est recommandé de couvrir les plantes à l’aide d’un abri en plastique, comme un tunnel plastique, ou un dôme pour serre en cas de pluie. Ceci empêche les plantes de se mouiller.

serre

Il faut aussi faire preuve de vigilance par rapport aux insectes nuisibles, comme les chenilles, les thrips, qui endommagent le cuticule ou transportent le champignon B. cinerea.

Lutte biologique

Plusieurs micro-organismes contrôlent efficacement le B. cinerea chez une grande variété de plantes.

Par exemple, on utilise le champignon Clonostachys rosea (= Gliocladium roseum) pour combattre et prévenir les attaques de Botrytis, car il est capable d’empêcher la production de spores. Certaines espèces de nématodes contrôlent aussi la pourriture grise de manière efficace.

De nombreux extraits de plantes comme le thym, de graines d’agrumes, d’origan, de menthe, d’ail et de poivre peuvent prévenir les attaques et le développement du B. cinerea.


  • ac614dc0d736294ad3c620af293ba5ea.jpg
  • 25a5916758117086377eaa99ae242b80.jpg
  • 3c1319f208583eac493cd9e0613bdcc5.jpg
Votre enregistrement a réussi Your email is already registered
or this is not an email address